Proposition de programme groupe de travail MRD Myélome Multiple

Durant ces dernières années, les traitements du Myélome Multiple (MM) ont évolué considérablement et ont amélioré significativement le taux de réponse et la survie des patients. En particulier, l’obtention d’une maladie résiduelle (MRD) négative est un puissant facteur pronostique dans le MM associé à une survie significativement plus longue. Aujourd’hui, le suivi de la maladie résiduelle est inclus dans les critères de réponse de l’IMWG, représente un solide facteur pronostique et peut être utilisé pour guider les traitements.

Les objectifs de ce groupe de travail sont de proposer de traiter :

  • La maladie résiduelle dans le MM par cytométrie multiparamétrique
    • Bases théoriques
    • Stratégies d’analyses
    • standardisation des approches
    • Analyses des données et rendu de résultats
  • L’analyse de la prolifération des plasmocytes tumoraux par cytométrie multiparamétrique
    • Bases théoriques
    • Stratégies d’analyses
      • BrdU/DAPI
      • Ki67/DAPI
    • Standardisation des approches
  • L’analyse de marqueurs pronostiques dans le MM
    • Marqueurs membranaires pronostiques
    • Analyse de la fraction de plasmocytes tumoraux circulants
    • Analyses des profils immunitaires

Les échanges pourront se faire sur les points techniques, la standardisation des approches et la préparation des modes opératoires, les modalités d’analyses des données, des échanges pédagogiques et le développement de projets scientifiques et cliniques avec une participation conjointe des différents laboratoires impliqués.

Membre

Mot de passe oublié?

Actualités